Ni policier, ni agent secret et encore moins détective tel que l'on se l'imagine dans les films ou séries télévisées, l'Agent de Recherches Privées est un professionnel exerçant une activité libérale d'enquêtes dont le but est de réunir des preuves ou un faisceau de présomptions susceptibles d'être utilisés le cas échéant, dans une procédure.

La loi n° 83-629 du 12 juillet 1983 en donne une définition précise dans son article 20 :

« Est soumise aux dispositions du présent titre la profession libérale qui consiste, pour une personne, à recueillir, même sans faire état de sa qualité ni révéler l’objet de sa mission, des informations ou renseignements destinés à des tiers, en vue de la défense de leurs intérêts.»

L’Officier (OPJ) ou l'Agent de Police Judiciaire (APJ) exécutent des enquêtes de Droit Public et agissent de manière préventive ou répressive dans le cadre d'affaires pénales ou à l'occasion de dossiers administratifs.

L'Agent ou l'Enquêteur de Recherches privées qui est, par définition, un « Enquêteur de Droit Privé » intervient dans le cadre de procédures civiles ou commerciales ne relevant pas des services Publics de Police ou de Gendarmerie.

En effet, les fonctionnaires appartenant à ces deux services de l’État n'ont aucune qualité, ni compétence pour agir dans le cadre de ces litiges qui relèvent des Tribunaux Civils.